Le diabète de Type II

 

Le diabète type II est aussi appelé diabète non-insulino-dépendant (DNID), mais le terme DNID appartient à l'ancienne nomenclature, car l'insulinothérapie peut aussi faire partie du traitement de ce diabète (cependant ce terme est toujours largement utilisé).

Ce diabète survient lorsque l’organisme est incapable d’utiliser convenablement l’insuline pour réguler la glycémie. 

Le pancréas fabrique de plus en plus d’insuline jusqu’à l’épuisement, et lorsque la quantité d’insuline ne suffit plus le taux de sucre devient anormalement élevé. 

Ce diabète ne présente pas ou peu de symptômes pendant de longues années. Il est généralement dépisté lors d’un examen de routine. Ce sont les personnes de plus de 40 ans qui sont les plus touchées. 

Mais depuis quelques années, on constate que les enfants sont de plus en plus touchés par le diabète de type II dû aux changements de mode de vie (sédentarité, malbouffe), à l’obésité, aux antécédents familiaux, à l’hypertension, au tabac.

Ce diabète est moins contraignant dans la vie de tous les jours que le diabète insulino-dépendant. 

En effet, il lui suffit de contrôler sa glycémie, d’avoir un régime alimentaire approprié, et de faire de l’exercice physique. A très long terme, il se peut que le patient ait besoin d’insuline.

Les causes du diabète de type 2 commencent à être mieux connues.  

 

  •   - une prédisposition génétique, un surpoids et le manque d’activité physique contribuent à son apparition
  •   - plusieurs gènes liés au diabète de type 2 sont maintenant connus

 

Si le diabète est présent dans votre famille, si vous avez plus de 40 ans et un surpoids, vous êtes à risque de diabète.

Les symptômes sont les mêmes que pour le diabète de type I, c'est à dire ceux d'une hyperglycémie.

 

 

Site réalisé par: Anne-laure Savey, Charlène Pierre, Maud Bardaine, Marion Jeuland, Fabien Debar, Damien Morel, Sébastien Letort, Pierre Boittin

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×